Histoire

LE VILLAGE

Carte

Montonvillers est cité dans les textes depuis le 12e siècle (“Multumvilla”, 1156, et sous sa forme française, “Motonviller”, 1301) .

C’était au Moyen Age le siège d’une seigneurie, dont les détenteurs sont assez mal connus avant le 15e siècle, mais qui passa en 1541 à la puissante famille de Lameth (également seigneurs d’Hénencourt) puis à celle de Monsures (1656) .

Le château actuel fut entièrement reconstruit au 19e siècle, mais sur le site de l’ancien manoir, dont demeure notamment le parc..

La paroisse de Montonvillers se distingue dès l’Ancien Régime par ses faibles dimensions : le curé percevait la dîme sur tout le territoire, qui était très exigu. Bien que la population de Montonvillers (125 habitants) soit comparable à celle de Bertangles (155 habitants) en 1698, on note tout au long du 18e siècle une stagnation.Le village comptait toujours une centaine d’habitants en 1772.

La situation démographique ne s’améliore guère au 19e siècle : après une époque d’accroissement dans la première moitié du siècle, survient l’exode rural qui touche notamment les manouvriers fabriquant le coton. En 1866, la commune avait 166 habitants, pour la plupart ” fort misérables “. Cette faiblesse démographique qui se perpétue jusqu’à nos jours explique la petitesse du village. Par ailleurs les bâtiments liés à des activités économiques encore vivantes au 19e siècle ont désormais disparu, tels les ” réchauffoirs de lin ” mentionnés lors des incendies (ainsi en 1880, celui de Gédéon Forbras) , ou le moulin jadis visible près de la route de Vignacourt à Hérissart.

LE CHATEAU

La seigneurie de Montonvillers est attestée depuis le 15e siècle. Au 18e siècle s’élevait un manoir appartenant à la famille de Monsures-Graval, avec une orangerie, des granges et des étables, une forge et un jardin orné de bassins.

Au 19e siècle le manoir de Montonvillers fut vendu à la famille Lennel. Le château actuel et les communs ont vraisemblablement été construits pour Théodore Lennel, vers 1830.

L’architecte François Duvillers (également employé à Epagne-Epagnette par un autre grand propriétaire de la région, A. Cornet) serait intervenu vers 1860, peut-être pour le dessin du parc ? La sculpture du fronton est due aux frères Duthoit.

Château 3

Château 3

Château 1

 

 

 

 

 

 

L’EGLISE

L’Eglise de Montonvillers, placée sous le vocable de saint Antoine, était le lieu d’une importante dévotion à ce saint protecteur du “mal des ardents” : on mettait en contact un morceau de pain avec la statue de saint Antoine et l’on donnait ensuite ce dernier aux porcs, pour les protéger des maladies.

L’église de Montonvillers date du XVIe siècle et conserve sa charpente apparente d’origine. La façade occidentale a été refaite en brique à la fin du XIXe siècle par l’architecte Antoine. La sacristie qui entoure le chevet a été aménagée au XVIIIe siècle. L’église présente la particularité d’abriter un puits, recouvert par une tour carrée.

Montonvillers 80260

Eglise 2Eglise 3